J’ai l’impression que chaque jour, l’être humain trouve une nouvelle façon de réinventer le mot « absurdité ». S’il y a chaque jour des actes positifs, de belles initiatives et prises de conscience… il y a aussi toutes ces situations inhumaines avec lesquelles on cohabite, avec plus ou moins d’indifférence. Je ne parlerai pas ici des situations contre lesquelles (pour l’instant) on ne peut pas grand chose. J’avais plutôt envie de parler des personnes que l’on croise parfois sur notre route ; ces êtres inhumains, qui nous font du mal volontairement ou non.

Ceux qui nous font sentir comme des moins que rien, qui nous feraient douter de nous jusqu’au bout, qui manipulent, qui profitent de leur pouvoir, ou qui ont juste envie d’écraser la moindre petite parcelle de vie qu’ils peuvent rencontrer. Ce n’est pas toujours volontaire et donc pas toujours facile à déceler ! Surtout quand la personne en question nous fait croire habilement qu’elle ne veut que notre bien… mais comme on dit « l’enfer est pavé de bonnes intentions« . Face à ces êtres peu recommandables, j’ai trouvé 5 « trucs & astuces » pour surmonter la situation. En fait ce ne sont pas vraiment des conseils puisque je pense que chacun a les siens, mais si jamais les miens peuvent inspirer…!

Ce genre de personne aimable et aimante.
1. Analyser

Analyser la personne qui se fout de nous. A-t-elle des chevilles qui font craquer son slim ? A-t-elle un petit sourire diabolique quand elle sort des phrases assassines, humiliantes, ou un rictus malaisant ? Sent-on à son contact un parfum de sentiment d’infériorité, derrière des airs de « tu peux pas test je suis l’être le plus intelligent de cette planète qui n’est rien à côté de ma grandeur » ? Se mettre aussi à la place de son cerveau : si l’on sent un vide intersidéral, parfois, il n’y a pas à chercher plus loin.

2. Se ressourcer

Se ressourcer dans un lieu rassurant ; qu’il soit matériel ou non. Aller vers des personnes qui nous connaissent bien peut être une aide, car elles peuvent croire en nous lorsque quelqu’un nous a trop démoli pour qu’on puisse y croire soi-même. Parfois c’est de faire quelque chose que l’on aime, que l’on sait faire, qui nous « rend fort » ; ou une méditation pour se « recentrer », prendre du recul.

3. Conscientiser

Être conscient de ses propres failles, celles qui font que la personne en question peut avoir du pouvoir sur nous. Réfléchir à pourquoi ça nous touche autant, pourquoi on serait prêt à croire cet être qui prend un malin plaisir à nous démolir (parfois de manière tout à fait détournée)… parce que la personne en face, elle, n’a pas compris que la conscience est une arme de taille. La sienne est partie en même temps que sa maturité, so sad !

4. Affiner son ressenti

Ressentir au-delà des mots. Il s’avère que ce sont parfois des êtres dotés d’une grande intelligence (pas humaine ou émotionnelle cependant) qui aiment le plus se moquer d’autrui. C’est là que ça devient difficile. Parce qu’en restant logique et analytique, on se dit que cette personne tient au final des propos pertinents. Oui, mais… si ces propos font que l’on se sent humilié, rabaissé, pas pris en considération ; ça ne doit pas l’être tant que ça. L’intelligence, la rationalité, la logique ont leurs limites que notre petit cœur connaît !

5. Affirmer sa force

Le plus dur, c’est lorsqu’on est en position de faiblesse et qu’on n’y peut pas grand chose. Ce qui est le cas quand on cherche une aide médicale par exemple (#vécu)… J’ai d’ailleurs remarqué que ce genre d’individu qui se plaît à démolir les autres, choisit comme par attraction des postes où ils sont en position de supériorité. Saleté de monde… enfin bref, outre le fait « classique » de ne pas se laisser faire, de se faire respecter ou partir… je trouve que considérer cette personne comme « tremplin » pour renforcer sa confiance en soi et sa capacité à être centré quoi qu’il arrive, peut aider. J’imagine que c’est assez personnel, moi les exercices de respiration ne me sont d’aucune aide, ni même la pensée positive ; alors que penser de cette manière m’aide. J’ai l’impression que ça renverse un peu la situation : tu crois pouvoir avoir du pouvoir sur moi, alors que je me sers de ta vilenie pour être plus forte encore. A chacun aussi de trouver son truc 🙂

Cet article a été écrit dans le cadre du « défi d’écriture » du groupe facebook « Le café des blogueuses« . Ca faisait un petit moment que je n’y avais pas participé, alors voyant ce thème qui m’a inspirée j’ai sauté sur l’occasion ! Et comme le but de ce défi est aussi le partage, voici 3 blogs que j’aime suivre :

Charlotte Gomes
Loudesbois (elle vient de sortir un livre, « Ecoutez-moi », que je vous conseille d’ailleurs vivement ! On peut le trouver ici)
Lisa-dct

Et vous, quels sont vos trucs pour survivre face à ce genre de personnes ? Ca peut en aider d’autres, alors si vous en avez envie, partagez, partagez !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

17 Replies to “5 conseils pour survivre face à la malveillance”

  1. Super sympa cet article, j’aime beaucoup tes conseils, ils sont réfléchis et si justes. Je vois que ce défi écriture t’as superbement inspirée. Bisouuus 😘💖

  2. Super article, très intéressant ! <3
    Ca me parle beaucoup car ce sujet rentre totalement dans le cadre de la future formation professionnelle que je vais suivre (neurothérapie). Les gens malveillants qui enfoncent les autres ont souvent beaucoup de travail à effectuer sur eux-mêmes. Ils le font généralement inconsciemment et suivent des schémas. Il y a toujours une source à ce comportement. C'est comme ça que j'arrive à faire face à eux et à me détacher de leur "pouvoir" malveillant, maintenant. Car bien-sûr, j'ai été très souvent victime de ce type de personne. Mais, quand on est victime à répétition de ce genre de personnalité, il faut aussi, comme tu le dis justement, se poser la question de "pourquoi" ça me touche. Ces personnes sentent en nous une faille sur laquelle il faut également aller travailler.
    En tout cas j'aime beaucoup ta réflexion, beau travail d'écriture ! bravo 🙂

  3. Oh merci 😀 Je suis allée voir un peu ce qu’est la neurothérapie car je ne connaissais pas. Ca a l’air d’être un vaste sujet mais très intéressant ! C’est vrai que j’ai remarqué que parfois même les « pires » font leurs actions malveillantes de façon inconsciente, et c’est assez impressionnant… effectivement il y a dans ce cas sûrement un travail à faire mais par contre je doute qu’ils le fassent d’eux-même :-s En tous cas se le dire doit bien aider, c’est une très bonne idée et merci de l’avoir partagée 😀 ! Et oui ce n’est pas toujours facile de travailler sur nos failles qui sont comme une porte d’entrée à ce type de comportement, mais je pense aussi que c’est nécessaire :-).
    Encore merci ! <3

  4. (Désolée je réponds ici car je n’arrive pas à laisser de commentaire après ta réponse ^^)
    Avec grand plaisir 🙂
    Oui c’est super intéressant, cela aide tellement à comprendre le comportement des autres et ses propres réponses à ces comportements. Et à travailler sur notre propre façon d’interagir et de se traiter soi-même !
    C’est sûr que mêmes les pires personnes le font pour une raison. Même si cela n’excuse pas leurs actes ou paroles, cela permet de comprendre et de pouvoir pardonner et passer à autre chose.
    Le gros problème c’est que ces comportements nous laissent des blessures… qui peuvent entraîner des blocages. C’est là-dessus qu’il faut travailler.
    Malheureusement, comme tu le dis si bien, cela est rare que ces personnes fassent la démarche de travailler sur eux…
    Sauf s’ils y sont forcés à cause d’un trop gros dérapage.
    L’important est d’en être conscients nous pour ne pas nous laisser bouffer par ces personnes !
    En tout cas encore merci pour ton article et ce thème abordé !!! <3 J'aime beaucoup ton univers, continue comme cela !

  5. Pas de souci 😀 J’imagine, ça doit amener à beaucoup de réflexion et à un travail sur soi important. Oui je suis bien d’accord avec toi, même si parfois on ne connaîtra jamais les raisons pour lesquelles certaines personnes agissent ainsi, on peut quand même être conscient du phénomène.
    Après ça peut faire un cercle vicieux c’est sûr… heureusement parfois le travail sur soi porte vraiment ses fruits, ce qui permet de casser ce cercle vicieux !
    Merci beaucoup à toi ! Contente d’avoir eu cet échange et merci pour le compliment 😀

  6. Exactement ! Parfois, c’est sûr qu’on ne connaitra pas les raisons, l’important est juste que ça n’influe pas sur nous ! Samantine a aussi de bonnes techniques pour faire face à la malveillance ! En gros tout consiste à réussir à prendre beaucoup de recul, même si c’est plus facile à dire qu’à faire !
    Heureuse d’avoir eu cet échange avec toi également ! et au plaisir de te lire prochainement

  7. J’ai tellement eu à faire à ce genre de personnes que ton article me parle forcément et il y a des points de vu auquel je n’aurais pas pensé personnellement alors merci pour ton partage très « bienveillant » pour le coup.

    Bizarrement , on se rend compte que les personnes qui font le plus de mal sont celles qui souffrent le plus, c’est pourquoi j’ai presque tendance à avoir de la compassion pour eux sans forcément rentrer dans leur jeu.
    L’humour est pour moi un bon moyen de désamorcée une personne malveillante sur le point de vouloir m’humilier et ça marche à tout les coups, j’ai même pu apaiser quelques relations comme ça.

    Après je suis une personne qui a tendance aussi à vouloir constamment prendre soin des autres alors pour moi le meilleur moyen d’apaiser la « malveillance » est de la contrer en lui faisant du bien. C’est paradoxale et on se dit au départ que c’est injuste mais à long terme ça a son petit effet, car la personne se sent valorisé et ne pensais pas inconsciemment qu’elle méritait cette attention.

    Voilà à peu près comment j’ai réussi au fil des années à contrer ses rencontres bouleversantes et enrichissantes en même temps, nous ne recontrons personne par hasard et ce que nous n’aimons pas chez les autres ne sont que le reflet de ce que nous n’aimons pas chez nous même, alors continuons à rester tolérant et ouvert comme on le serait avec notre enfant.

  8. Merci pour ton commentaire, c’est vrai que pour ce sujet notamment (et tout le temps dans l’idéal ^^) il est important de rester bienveillant ! Ca n’a pas du être facile de rencontrer beaucoup de personnes malveillantes, mais c’est super intéressant que tu nous partages tes façons de mieux vivre la chose 🙂
    C’est tout à ton honneur de parvenir à avoir de la compassion pour eux, et tant que l’on parvient à rester neutre et à ne pas rentrer dans leur jeu, c’est vraiment bien ! Les histoires de ces personnes restent malgré tout humaines et comme l’a dit Mahealthytendency il y a une source à ce comportement…
    Pour ce qui est de l’humour, je n’y avais pas pensé ! Il faut trouver la répartie nécessaire, je ne sais pas si j’en serais capable, mais je garde l’idée car effectivement ça peut sûrement aider dans certaines situations. Comme dirait Bernard Werber « l’amour pour épée, l’humour pour bouclier » ! 🙂 j’adore cette citation ^^
    Pour ce qui est de l’attention, tu as bien du courage, dans le sens où je n’en serais pas capable sans rentrer dans le jeu de la personne je pense. Peut-être aussi parce que parfois, de mon expérience du moins, la personne en question est tellement elle-même blessée à la base qu’elle ne parvient pas à être touchée de manière positive par de l’attention bienveillante… dans ces cas-là je passe mon chemin, mais chaque rencontre est différente comme tu le dis et s’il y en a où c’est possible, c’est juste super, si toi aussi tu en ressors grandie et pas « bouffée » ! 🙂
    Merci encore pour ton témoignage très intéressant 🙂

  9. (bon je pensais déjà être abonnée à ton blog mais en fait pas du tout!)
    Je trouve ton article très juste, surtout pour affirmer sa force, chose qui est parfois difficile mais tout à fait bénéfique quand on y arrive. Le gif illustre très bien :d

  10. Ah mince ! Re-bienvenue alors 😉
    Merci beaucoup pour ton commentaire, oui tout à fait j’imagine que c’est quelque chose qu’on apprend toute sa vie. Mais quand on y arrive c’est une très belle victoire !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :