Femme aux 1000 visages

Aujourd’hui, je participe pour la 1ère fois au défi d’écriture du café des blogueuses. Je vous laisse découvrir le thème que j’ai choisi parmi les 3 proposés avec la suite 😉 … j’ai choisi de me l’approprier un peu à la manière d’un petit “conte” avec une idée bien précise derrière. Je tiens seulement à préciser, la réflexion que je mène ici a ses limites, évidemment elle n’est pas toujours vraie… mais j’avais envie de parler d’une facette que je trouve intéressante 🙂

Photo femme noir et blanc

C’est une femme aux 1000 visages. Toujours bien habillée, elle s’invite souvent sans demander la permission. Un jour elle arrive à doux pas feutrés ; l’autre elle brise la porte d’entrée en hurlant et débarque dans le salon en faisant comme chez elle… peut-être est-ce parce qu’elle n’a pas de domicile qui lui est propre. En fait, chez elle c’est partout. On la retrouve à tous les coins du monde ; chez les « privilégiés », chez ceux qui cherchent de l’aide… même ceux qui sourient jour après jour avec leur beau visage l’ont forcément rencontrée chez eux. Elle est partout…

Mais personne ne l’aime. Rare sont ceux qui ont songé à la prendre dans leurs bras, à la rassurer. Lui dire qu’ils la comprennent. Combien ont regardé ce qu’elle portait en elle comme un trésor ? Ne dit-on pas que la fleur de lotus, si belle et semblant si pure, grandit dans la boue ?

Le problème, c’est qu’elle a beaucoup de courage, et qu’elle n’a pas souvent rencontré quelqu’un qui en avait autant qu’elle. C’est pour cela qu’elle est une femme qui ne connaît que la solitude. Tout le monde lui préfère sa sœur jumelle, bien plus rayonnante ; cette grande femme dont les yeux pétillent comme si une myriade de petits soleils vivaient en elle. Celle-là, qu’elle soit invitée ou non ; elle est rarement repoussée. Elle est toujours attendue, et on met les petits plats dans les grands pour l’avoir à sa table. Certains passent leur vie à l’attendre, d’autres se tuent à la tâche pour ne serait-ce qu’un regard de sa part. Elle est un but, une finalité ; une recherche permanente.

Mais sa sœur, femme d’ombre ; elle est vue comme un échec. Parfois comme un éternel recommencement dont on ne se défait jamais. Pourtant, elle attend désespérément que quelqu’un la regarde réellement et écoute ce qu’elle a à dire. Si son côté destructeur est indéniable, une légende dit qu’elle peut aussi consoler et réconforter… que ses mots sont plein de sagesse, que sa venue est porteuse de réalisations qui passent parfois inaperçues. Lorsque doucement elle part, l’être chez qui elle s’est invitée peut retrouver une nouvelle vision, une nouvelle façon de voir les choses. Encore faut-il avoir trouvé le courage en soi, celui qui permet de La regarder en face. Celui par lequel elle se sent moins seule, l’espace d’un instant. C’est alors que, pleine de reconnaissance, elle distille ses petits cadeaux par ci, par là.

Et si c’était vrai ? Si l’on redonnait sa noblesse à la Tristesse, au lieu de courir en permanence après la Joie ? Victor Hugo ne disait-il pas que « ce qui fait la nuit en nous peut laisser en nous les étoiles » ?

Voilà pour la fin de ce défi d’écriture, j’espère qu’il vous aura plu ! Et maintenant, je vous partage 3 blogs que j’aime lire régulièrement :

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

13 Commentaires

  1. 15 avril 2017 / 12 h 44 min

    Super article, j’adore la douceur de ton écriture. Cela nous fait voyager et en même temps, c’est très parlant. J’adore !

  2. 15 avril 2017 / 19 h 32 min

    Oh tu m’as skotché. Il n’y a pas longtemps, on m’a dit quelque chose de magnifique, on m’a fait le plus beau compliment qu’il soit. Mais je trouvais qu’il ne mettais pas approprié. Toi par contre, il t’est complétement approprié: tu es une artiste de la plume. Une véritable. C’est si beau comme tu écris !

    • Manayiiin
      Auteur
      15 avril 2017 / 20 h 04 min

      Alors là c’est toi qui me scotches ^^ vraiment merci pour ce que tu me dis là… mais tout comme toi je ne trouve pas que ça me soit approprié : je vois plein d’imperfections dans mon texte (mais je n’ai pas envie de le reprendre pour l’instant)…! Mais je prends tes mots pour un très beau compliment alors merci 🙂 et je comprends ce qu’a voulu te dire cette personne, je trouve aussi que tu écris vraiment très bien. Parce que c’est fluide et que tu parles “avec le coeur”, en plus ta personnalité ressort bien dans tes mots et ça j’adore !

      • 16 avril 2017 / 9 h 14 min

        Et je le penses vraiment. Il y aura toujours des imperfections, rien n’est parfait, mais c’est justement ce qui rend les textes plus beau. Le tiens là est vraiment très beau, ne le change pas. Et merci c’est trop gentil. Des bisous

  3. 17 avril 2017 / 10 h 16 min

    Je LOVE ton article. Cette façon de personnifier la tristesse et cette vision différente que l’on peut avoir d’elle : j’adore !! J’aime également ta citation de Victor Hugo (j’ai une rubrique Citation et j’aimerais bien te la piquer :p lol )

    • Manayiiin
      Auteur
      17 avril 2017 / 12 h 02 min

      Merci beaucoup ! 😀 Oh mais vas-y, elle est partout sur internet ou beaucoup en tous cas ! 😉

  4. 17 avril 2017 / 10 h 58 min

    Je trouve ton article super intéressant 🙂 et j’ai adoré ta façon de présenter la tristesse . Je le partage sur mon mur Facebook .
    Merci pour ce beau texte 🙂

    • Manayiiin
      Auteur
      17 avril 2017 / 12 h 08 min

      Oh merci beaucoup, ça me fait vraiment plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :