« La méthode bullet journal » de Ryder Carroll

Avis la méthode bullet journal

Lorsque j’ai voulu me lancer dans l’aventure du bullet journal, je me suis d’abord rendue sur le site de l’inventeur du concept, Ryder Carroll. Si le site s’est étoffé depuis, on y trouve toujours la vidéo de 5 minutes expliquant la méthode à suivre pour créer son premier bullet journal. C’est avec cette vidéo que j’ai fait mes premiers pas dans le bujotage. Elle est claire et concise : l’idéal pour comprendre rapidement sans se prendre la tête. Aujourd’hui, les grandes lignes de la méthode sont détaillées par écrit sous la vidéo, ce qui est aussi très pratique.

Mais il y a un moment maintenant, Ryder Carroll a sorti un livre : « la méthode bullet journal » – comprendre le passé, organiser le présent, définir le futur. Il y explique encore plus en détail la méthode qu’il a inventée, tout en insistant sur les raisons d’être du bullet journal. En effet, ce n’est pas seulement un carnet destiné à nous aider dans notre organisation. C’est aussi un véritable outil de développement personnel ; et c’est pourquoi de nombreux chapitres décortiquent la manière dont le BuJo peut nous aider à améliorer notre vie.

Mais le bujotage va bien au-delà de la simple gestion de listes. Il s’agit d’une méthode globale conçue pour nous aider à saisir, organiser et examiner nos expériences.

Ryder Carroll – La méthode bullet journal
Livre la méthode bullet journal

La méthode bullet journal : le livre de Ryder Carroll

Pour ma part, j’ai acheté ce livre en format Kindle durant le confinement. Ça faisait un moment que je voulais me plonger dans sa lecture, sans néanmoins trouver le temps. Je préfère généralement avoir un support « papier« , mais c’était plus pratique et logique de me diriger vers un format Kindle durant cette période. De plus, ça m’a permis de découvrir le système d’annotations disponible sur Kindle, et j’ai pu prendre un certain nombre de notes. Il faut dire que ce livre est assez complet et plutôt long (363 pages). Mais il est possible d’acheter « la méthode bullet journal » directement sur le site de l’inventeur (qui passe en réalité par Amazon). N’hésitez pas aussi à vous renseigner auprès de votre librairie favorite !

Pour en revenir au livre, dans la première partie, Ryder pose les bases du bujotage. Il explique comment il en est venu à créer ce système, et comment ce dernier dépasse de loin le but de bien s’organiser. La deuxième partie, la plus intéressante pour moi, est celle où il décortique et explique sa méthode en long en large et en travers. Si vous cherchez un guide complet pour vous lancer dans le bullet journal, c’est certainement vers là qu’il faut se diriger !

Dans la troisième partie du livre, Ryder Carroll met l’accent sur l’art de mener une vie intentionnelle et productive. Il nous montre comment on peut s’inspirer de différents courants philosophiques pour utiliser son carnet de manière plus poussée. Enfin, l’avant-dernière partie (avant le « clap de fin ») s’intéresse au design et à la façon de s’approprier son BuJo à travers un exemple concret.

C’est un mélange d’organisation, d’introspection et de rêves lucides. Assemblés en conscience, ces ingrédients vous permettront de refaçonner continuellement votre Bullet Journal pour en faire un outil capable de vous aider bien au-delà de la simple organisation de votre chaos.

Ryder Carroll – La méthode bullet journal

A voir aussi : quel carnet choisir pour son bullet journal ?

La méthode bullet journal Ryder Carroll

Un outil d’organisation et de développement personnel

Lorsque j’ai commencé mon premier bullet journal, je voyais l’avantage d’avoir une vie plus organisée (ou mieux organisée). J’avais hâte, aussi, de renouer avec un carnet pour m’aider dans cette optique. L’ère du numérique m’aide sur de très nombreux plans de ma vie, mais je tiens toujours à sentir le papier sous mes doigts, et à utiliser mes mains pour écrire ! Cependant, je n’imaginais pas vraiment que cet outil d’organisation pouvait aussi avoir une visée de développement personnel.

Et pourtant, c’est quelque chose d’omniprésent dans « la méthode bullet journal ». A tel point, comme on l’a vu, que tout un chapitre se base sur des principes philosophiques. Mais en réalité, tous les chapitres en parlent, sauf peut-être celui qui se cantonne à expliquer le système du bullet journal en détail.

Le Bullet Journal a pour mission de nous aider à prendre conscience de la façon dont nous utilisons nos deux ressources les plus précieuses : notre temps et notre énergie.

Ryder Carroll – La méthode bullet journal

Dès le début du livre, Ryder Carroll nous donne son propre exemple : bujoter l’a aidé à mieux vivre avec ses troubles du déficit de l’attention. Il note aussi que d’anciens combattants vivent mieux leur stress post-traumatique avec un bullet journal. Les autres exemples sont nombreux. Et ça ne m’a pas tellement étonnée, je trouve moi-même de nombreux bienfaits à tenir un journal depuis toute petite ! Maintenant, il y a une différence entre écrire dans un journal intime, faire de l’art journal, du journaling… et tenir un bullet journal. Chacune de ces actions a des bienfaits finalement parfois bien différents.

Concernant le bullet journal, Ryder Carroll le voit comme une sorte d’autobiographie. Non seulement il sert à s’organiser dans le présent, mais lorsqu’on reprend notre carnet, on doit pouvoir voir ce qui s’est passé, comment ça s’est passé, et quelle « leçon » on peut en tirer. De plus, grâce à différentes techniques, on doit être capable de voir plus clairement nos objectifs, et de faire le tri dans ceux-ci, pour avancer dans la vie consciemment. D’autres astuces vont nous permettre de mener à bien nos objectifs de façon plus efficace et moins anxiogène aussi. Tout un programme, je sais ! Et c’est là qu’on comprend que la méthode du bullet journal est très poussée, qu’elle a été éprouvée et adaptée.

Autrement dit, la méthode Bullet Journal permet de rester pleinement conscient du pourquoi et du quoi de ses actions (pourquoi nous faisons ce que nous faisons) afin d’avancer sur le chemin d’une vie plus intentionnelle.

Ryder Carroll – La méthode bullet journal
Lire méthode bullet journal

La méthode du bullet journal expliqué de A à Z

C’est la partie du livre que j’ai préférée. Ryder Carroll reprend depuis le début le principe du bullet journal. On y apprend d’abord à utiliser l’écriture rapide, pour mieux se retrouver et moins perdre de temps. Ensuite, le choix des sujets y est abordé, de même que la façon d’utiliser la pagination. Un élément indispensable du bullet journal, ce sont les puces. Ryder Carroll a défini un système vraiment pratique pour les utiliser ; il sépare notamment les tâches, des évènements, des notations. Ainsi, on peut noter dans notre bullet journal non seulement les choses à faire, mais aussi les évènements, les pensées, inspirations, idées…

Bien sûr, est abordée dans cette partie la question des collections. Vous les connaissez si vous avez déjà un bujo : l’index, la feuille de route du futur (future log), la feuille de route mensuelle (monthly log) et les feuilles de route quotidiennes (daily log). Ce sont les collections qui forment la structure d’un bullet journal. Pour boucler la boucle, il faut aussi maîtriser les « migrations« , et là encore, on peut trouver dans le livre toutes les infos qu’il nous faut ! Notons qu’il mentionne aussi les traqueurs (trackers), le calendex, et d’autres choses encore.

A voir aussi : mes mises en pages pour 2020 dans mon bullet journal

La méthode bullet journal

Personnaliser son BuJo

Quand j’ai commencé mon premier bullet journal, j’avais 2 envies : améliorer ma façon de m’organiser, et renouer avec mon amour pour la papeterie. J’avais envie d’avoir un support supplémentaire où utiliser mes stickers et beaux papiers, où apprendre à faire du lettering et du « doodling »… mais je savais aussi que cette dernière envie ne rentrait pas nécessairement dans le concept de base du bullet journal. A l’époque, il me semblait qu’un bullet journal était surtout destiné à faire de l’écriture rapide et à organiser sa vie le plus facilement possible. C’est d’ailleurs ce qu’on voit dans la vidéo d’explication disponible sur le site de Ryder Carroll : un carnet et un stylo suffisent pour commencer.

Soyez patient avec vous-même et n’oubliez pas : faites ce qui fonctionne pour vous.

Ryder Caroll – La méthode bullet journal

Cependant, je me suis appropriée la méthode comme je le souhaitais, en toute conscience. Dans la vie de manière générale, je rentre malheureusement rarement dans des cases… j’ai appris à m’en accommoder. Mais lorsqu’il aborde le sujet des bujos décorés et artistiques, Ryder n’est pas non plus catégorique. Il conçoit qu’apporter de la fantaisie à son carnet peut aider à rester motivé (c’est mon cas). Personnellement, c’est ce qui me donne autant envie d’ouvrir mon carnet chaque jour. C’est aussi parfois ce qui m’aide à ne pas céder à l’angoisse quand je vois ma liste de tâches !

Néanmoins, il précise bien que le côté artistique n’est ni nécessaire, ni un but quand on tient un bullet journal. La forme ne doit jamais interférer avec le fond ; l’utilité d’un bujo, c’est vraiment de s’organiser, faire le point sur sa vie, trouver des façons d’avancer en toute conscience.

Le contenu est la seule chose qui compte vraiment avec le Bullet Journal, pas la présentation.

Ryder Carroll – La méthode bullet journal

Je ne vais pas mentir, je me suis beaucoup questionnée en lisant ce livre de Ryder Carroll. Je vous en parle d’ailleurs dans la dernière partie de cet article. Pour ce qui est de l’aspect décoratif, je suis allée voir sur son site, qui contient une partie « blog » avec des articles invités. Et j’ai été rassurée de voir qu’il publie des expériences d’utilisateurs du bujo assez similaires aux miennes ! Bon, ça ne m’a pas empêchée de remettre en question ma façon de procéder, mais de ce côté-là, c’est plutôt positif. Ça permet d’évoluer vers peut-être quelque chose qui me convient mieux.

Avis livre Ryder Carroll

Mon avis sur « la méthode bullet journal »

J’ai essayé de vous résumer avec le plus de transparence possible le contenu du livre, mais vous voulez peut-être connaître mon avis sur « la méthode bullet journal » ? Et bien, pour commencer, j’ai été ravie de pouvoir mettre à jour mes connaissances sur ce système. Je suis loin d’être une puriste, et ces dernières années, j’ai évolué au fil de mes propres envies, sans forcément me reporter au concept. J’ai donc pu également revoir avec précision comment utiliser un bullet journal, avec des nuances et des ajouts que je n’avais lu nulle part. De ce côté-là : que du positif.

Maintenant, il est vrai que j’ai moins accroché avec certaines parties du livre. Je trouve très intéressant de voir la réflexion de Ryder Carroll, et tous les bénéfices que l’on peut tirer d’un bullet journal. Mais j’ai une relation un peu ambigüe avec le développement personnel. D’un côté, je trouve essentiel de se remettre en question, de réviser ses choix, objectifs et envies régulièrement… de l’autre, je n’ai pas envie d’être une « élève » assidue de ce côté-là. Pour moi, la vie, c’est aussi se laisser porter par moments, et improviser. Etant quelqu’un qui se pose en permanence trop de questions, je n’ai pas forcément besoin d’outils pour trouver comment m’en poser encore plus. Certaines techniques me semblent (pour moi) redondantes, voire propices à un doute encore plus profond.

Chacun a des besoins différents. Ici, pas de taille unique ! C’est un principe essentiel du bujotage. Voilà pourquoi je vous encourage à personnaliser le système une fois que vous vous sentirez à l’aise avec les techniques de base.

Ryder Carroll – La méthode bullet journal
Avis méthode bullet journal

C’est pour ça que je pense, comme pour tout, qu’il faut prendre seulement ce dont on a besoin dans cette technique. Je ne me suis tout simplement pas retrouvée dans certaines parties du livre, et cela s’explique. D’abord par ma personnalité sûrement, mais aussi par mes expériences de vie.

Un exemple : on apprend dans un chapitre du livre à définir ses priorités et à s’en tenir, grâce à diverses astuces et techniques. Or, c’est quelque chose que j’ai du apprendre à mettre en place très tôt, grâce (ou à cause) des maladies chroniques que j’ai. On appelle ça, « dans le milieu », la théorie des cuillères. J’en parlais dans cet article, l’idée est simple : quand on se lève, on a un certain quota d’énergie pour la journée (et celui-ci varie d’un jour sur l’autre). Dans le cas de certaines pathologies, cette énergie est extrêmement restreinte. A ce moment-là, vraiment, la priorisation se fait toute seule, et rapidement, même, sans discuter. La sécurité et la survie (même si le terme peut paraître un peu fort) priment sur le reste.

Alors, peut-être qu’un jour ce type de chapitre me sera très utile. Mais dans l’immédiat, j’ai préféré me contenter de ce qui me correspond. D’où mon ressenti de certaines longueurs à certains moments. L’aspect technique m’a plus plu, mais si vous aimez vous intéresser au développement personnel, vous devriez adorer ! Dans tous les cas, je pense malgré tout que ce livre est un très bon guide pour bujoter. Lire « la méthode bullet journal », c’est comme apprendre les bases avec Ryder Carroll directement. Puis aller plus loin, grâce à bon nombre de techniques qu’il a mises en place.

Livre Ryder Carroll

Réflexion autour de ma façon de bujoter

Comme je vous le disais, j’ai essayé durant ma lecture de remettre en perspective ma façon d’utiliser mon bujo. En effet, beaucoup de choses dans ma façon de faire ne correspondent pas à la méthode de base. J’ai pris mes libertés, tout en sachant ce que je faisais. Il faut dire que je suis très visuelle : non seulement j’ai besoin d’avoir des décorations dans mon carnet, mais en plus les méthodes de tableaux trop poussés ne me conviennent pas forcément.

Par exemple, j’ai besoin de créer une double-page pour ma semaine (mes fameux « weekly log ») plutôt que de créer ma « feuille de route quotidienne » chaque soir. Comme ça, chaque dimanche soir je peux regarder de quoi sera faite ma semaine. Bien sûr, je pourrais me contenter de noter les évènements et tâches dans ma feuille de route mensuelle, mais… je ne pourrais pas noter autant de choses, ou alors ça serait vite surchargé. Je pourrais aussi utiliser un calendex, qui permet de planifier un certain nombre de choses à l’avance. Mais cette méthode n’est justement pour moi pas assez visuelle. J’ai besoin de pouvoir tout lire et comprendre rapidement.

En revanche, lire ce livre m’a donné envie d’enclencher certains changements. J’avais adapté les puces à mes besoins, mais je me rends compte que le nouveau système de Ryder Carroll pourrait finalement mieux me convenir, en rajoutant des puces personnalisées. Il y a une chose que je ne fais pas assez à mon goût : noter les choses à postériori. Honnêtement, je n’y avais même pas pensé ! Il met l’accent sur cette idée dans son livre, et ça me tente beaucoup. Une autre chose sur laquelle il insiste, ce sont les collections « utiles ». Elles doivent remplir une mission, répondre à un besoin. Bien sûr, je souhaite continuer mes collections plus « futiles », mais d’un point de vue professionnel notamment, j’ai vu à quel point ce type de collection pourrait m’être utile.

Ce sont quelques exemples seulement, je sais bien que je ne vais pas changer trop de choses à ma façon de faire actuelle. Tout simplement car je l’ai réfléchie, longtemps, et qu’elle me convient bien. Mais je suis sûre que quelques changements comme ceux que j’ai mentionnés peuvent déjà faire une différence ! En fin de compte, le bullet journal a quelque chose de rassurant. On retrouve dans un même support tant d’aspects de notre vie. Tout ça dans un but bienveillant, celui d’avoir une vie meilleure.

Au prix de beaucoup d’essais et d’autant d’erreurs, j’ai graduellement mis sur pied un système qui fonctionnait et tenait tout entier dans les pages d’un bon vieux carnet. C’était à mi-chemin entre l’agenda, le journal intime, le bloc-notes, le pense-bête et le carnet à dessin.

Ryder Carroll – La méthode bullet journal
Guide bullet journal

Et vous, vous avez lu ce livre ? Vous connaissiez ?

16 Commentaires

  1. 1 mai 2020 / 16 h 17 min

    Oh là là , c’est vraiment technique de s’organiser !
    Après, comme tu le dis, chacun(e) a des besoins différents, à chacun(e) de faire sa personnalisation et de bujoter comme il l’entend 😉
    Des bisous et bon 1er mai la miss !

    • Manayin
      Auteur
      2 mai 2020 / 19 h 22 min

      Parfois ça l’est un peu au début, le temps de découvrir la technique, mais après (selon les gens) ça peut être un gros gain de temps !
      Bisous et bonne soirée 🙂

  2. 2 mai 2020 / 16 h 00 min

    Très complet cet article, tu m’as donné envie de commencer un bullet journal !

    • Manayin
      Auteur
      2 mai 2020 / 19 h 21 min

      Oh ça me fait vraiment plaisir si ça a pu te donner envie de commencer ! Tu verras si tu le fais, c’est top 🙂

  3. 3 mai 2020 / 15 h 32 min

    Coucou,
    Super article bien détaillé et étayé. C’est bien d’avoir ton avis et intéressant d’avoir accès à ta façon de voir les choses, toi qui t’y exerces et connait bien le domaine maintenant ^^ je découvre désormais qu’il y a un livre sur cette méthode et c’est génial que tu ai pu avoir de nouvelles idées même s’il y a à prendre et à laisser et qu’il faut aussi garder sa personnalité 🙂 bisous 😘

    • Manayin
      Auteur
      3 mai 2020 / 23 h 35 min

      Coucou,
      Merci ! J’ai essayé de détailler le plus possible, et finalement le fait de pouvoir prendre des notes sur tablette était super pratique pour ça (je découvrais ^^). En tous cas le livre est super complet, mais effectivement je suis d’accord avec toi, il faut garder sa personnalité 🙂
      Bisous ! 😘😘

  4. stephanie
    3 mai 2020 / 19 h 15 min

    vraiment intéressant j’ai télécharger le livre, j’avais essayer de tenir un bullet il y a 3 ans environs et j’ai abandonner je n’avais pas tout compris j’avais l’impression que c’était trop compliquer pour moi professionnellement et perso, je suis passer ensuite à une forme de bullet dans un filofax c’était un peu mieux ce qui m’as appris à regrouper un peu plus mais j’ai j’ai encore beaucoup de carnet et de note qui traîne 😣 Puis j’ai découvert au mois de février ton site et j’ai eu envie de me relancer dans l’aventure et j’ai été convaincu dans un premier temps par la qualité du carnet quo vadis qui n’a rien a voir avec le leuchtturm que j’avais essayer. En tout cas j’adore tes mises en pages et j’aime bien le principe de ton utilisation qui ce rapproche à ce que je recherchais.
    Très belle continuation.
    Bisous.😊
    Stéphanie

    • Manayin
      Auteur
      3 mai 2020 / 23 h 38 min

      C’est vrai qu’au départ ça peut être compliqué de s’y retrouver dans cette méthode ! C’est pour ça que j’ai d’abord fait les choses un peu à ma sauce, mais en tous cas tu verras, j’ai trouvé la partie « méthode » du livre très bien pour le coup. Bien expliquée et détaillée. Les filofax c’est bien aussi (en même temps j’aime tout niveau papeterie ^^) mais le concept reste différent. Si tu trouves que tu as encore trop de carnets et de notes je pense que le bullet journal pourrait vraiment te plaire 🙂
      Je suis d’accord, j’avais débuté avec un Leuchtturm et s’il a ses avantages, je me sens mieux actuellement avec un Quo Vadis ! Comme quoi il faut tester et tester encore pour trouver ce qui nous convient finalement 🙂
      Merci beaucoup, belle soirée et bisous 😘

  5. 4 mai 2020 / 21 h 10 min

    Un chouette article super détaillé, ca me donne très envie de lire ce livre et de commencer un bullet journal, moi qui ai toujours eu peur du côté trop créatif qui me prendrait beaucoup de temps.. ! Merci pour ton avis 😊

    • Manayin
      Auteur
      4 mai 2020 / 22 h 13 min

      Merci pour ton retour ! Je te rassure là-dessus, il n’y a vraiment pas besoin d’être créatif à la base, même si on voit surtout des bujos décorés sur Pinterest ou autre. D’ailleurs Ryder Carroll insiste beaucoup là-dessus dans son livre ^^ en tous cas j’espère que le concept te plaira si jamais tu commences un bullet journal ! 🙂

  6. 8 mai 2020 / 19 h 33 min

    Ce livre à l’air vraiment intéressant et tu m’a bien donné envie de lire avec tout ton résumé et ton expérience personnelle, merci beaucoup pour ce super article 😉

    • Manayin
      Auteur
      9 mai 2020 / 0 h 57 min

      Merci à toi ! Je suis contente que ça ait pu te donner envie de lire ce livre, ça me rassure, j’ai essayé de détailler le plus possible 🙂 belle soirée !

  7. 9 mai 2020 / 15 h 59 min

    Coucou ce livre me tente depuis sa sortie et ton article m’a donné encore plus envie de le lire. Je me considère par vraiment comme une bujoteuse, même si je reprends un peu les choses dans mon planner. En tout cas article très complet et intéressant merci à toi

    • Manayin
      Auteur
      9 mai 2020 / 16 h 36 min

      Coucou,
      Je suis ravie que mon article ait pu te donner envie de lire ce livre 🙂 après je trouve ça bien, sans suivre forcément un concept on peut s’inspirer de ce qui nous parle, c’est l’essentiel 🙂
      Merci encore et belle soirée !

    • Manayin
      Auteur
      18 mai 2020 / 21 h 53 min

      Oui ce livre est vraiment bien pour débuter !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :